Nouvelles I

Ici quelques nouvelles de mon travail.

M’étant engagé depuis septembre dans une toute nouvelle vie, solitaire, consacrée majoritairement au monde des idées, je me dois de donner quelques nouvelles à ceux qui, toujours plus nombreux, me suivent et me soutiennent. Tenir un journal intellectuel, le plus régulier possible, me paraît être un bon moyen de garder le lien avec mes amis.

En ce moment, j’apporte les dernières corrections à mon roman de jeunesse que j’ai renommé, après relecture, Mourir à petit peu, roman d’une jeunesse sans vie. Je sais que j’avais annoncé dans une vidéo du mois d’août pouvoir publier mes livres à la rentrée de septembre, mais une charge de travail trop importante m’a fait prendre beaucoup de retard. J’espère pouvoir publier dès janvier, sinon février (plus probable) une réédition du Marteau, déclaration de guerre, qu’on me demande beaucoup, mon roman, qui en étonnera plus d’un, et mon Nietzsche, c’est à dire Nietzsche et l’Europe, mon mémoire, et Nietzsche contre le nihilisme, l’écrit de ma conférence, réunis en un seul livre pour ceux qui veulent pénétrer de manière didactique la pensée nietzschéenne. J’ai renoncé à faire publier L’équilibre pour l’Occident, petit essai que j’ai écrit il y a quelques années qui plaidait pour une synthèse entre passé et progrès, car je le trouve finalement trop mauvais, et pas assez audacieux.

Dès que j’ai fini avec les dernières corrections de mes manuscrits, j’engage un travail sur trois fronts.

D’abord, ma prochaine conférence Trophè sur Youtube après celle sur Nietzsche et celle sur le Masculinisme. Je suis assez heureux de celle sur Nietzsche car je ne m’attendais pas à un tel succès de vues pour une pièce de plus trois heures. Le silence de mes adversaires, qui, je le sais, attendaient un faux pas, des erreurs, des mauvaises interprétations et quelques stupidités de ma part pour fondre sur moi et clamer partout que j’étais un intellectuel en carton pâte, est une médaille. Le nombre de messages de remerciements, y compris de gens dont la philosophie est le métier, est une autre décoration.

La conférence sur le Masculinisme a moins marché en termes de vues. Même si je soupçonne les algorithmes de Youtube de n’avoir pas aidé (la vidéo, pour exemple, ne peut pas être monétisé « à cause du sujet sensible », ce qui en dit long), il est possible que le sujet intéresse moins. Quoiqu’il en soit, les commentaires sont encore à majorité très positifs, voire même dithyrambiques, et la barre de likes avoisine encore les 95%. Cela peut paraître un peu vain de le préciser, mais c’est le genre de petites choses auquel on se rattache quand on est créateur.

Ma prochaine conférence, sur laquelle j’ai déjà commencé à travailler, traitera du conservatisme. Qu’est-ce que la philosophie conservatrice ? Qu’est-ce qu’être conservateur ? Je crois qu’il y a urgence de présenter de manière didactique, à ma manière, l’essence d’une philosophie censée être le cœur de la droite politique et qui est en vérité assez méconnue, ou trop facilement caricaturée. Mon idée est aussi de critiquer cette pensée, ou plutôt de montrer ses limites.

Si cette conférence sur le conservatisme devait « marcher » et recevoir des compliments, peut-être commencerais-je alors une série sur les grandes idéologies politiques : Libéralisme, Fascisme, Marxisme, Anarchisme, de sorte à enterrer enfin le XIXème/XXème siècle idéologique qui nous hante encore. Cette série aurait pour moi l’avantage de préparer le terrain à l’idéologie, ou vision du monde, que je m’apprête à proposer à mes contemporains. Pour le moment c’est trop tôt, je ne suis pas assez suivi et, avouons-le, pas assez crédible. Mais ça viendra.

A propos de suivi, je planche en ce moment sur un format vidéo plus court (3 à 10min) afin d’augmenter mon audience et de toucher des sujets qui méritent moins d’approfondissement mais plus de tranchant. J’espère pouvoir sortir la première vidéo de ce genre pour mi-janvier, et garder une fréquence d’une à deux par mois par la suite. C’est mon deuxième front de travail.

Mon troisième est mon prochain livre à propos de la condition masculine actuelle. J’ai déjà mon plan, les idées principales, j’ai réuni mes références (une cinquantaine de livres et des dizaines d’études) et il ne me reste plus qu’à rédiger. Suivi par une bonne maison d’édition, je sais que ce livre pourra être un best-seller et aider beaucoup d’hommes. J’ai juste besoin de temps ; temps que vous m’offrez en me soutenant, ce qui me permet de me consacrer davantage à mon travail intellectuel et moins à mon entreprise.

Avant dernière chose : j’avais effleuré l’idée sur Twitter de lancer un podcast, mais finalement, la perspective de faire et de produire une émission seul ne m’emballe pas. Je serais éventuellement intéressé de faire un podcast à plusieurs, mais je n’ai hélas pas le temps de lancer l’initiative et de m’en occuper.

Dernière chose : je songe à publier une vidéo de ma conférence à Belgrade du mois d’octobre qui avait comme sujet les Lumières, avec comme sous-titre provocateur : comment les têtes tombent. Cette conférence était en anglais mais j’ai traduit mon texte, ce qui me permet de la donner en français. J’hésite à l’enregistrer pour les vacances de Noël, même si l’on me dit que c’est la pire période pour publier sur Youtube, ou d’attendre la rentrée. A voir.

Merci encore pour votre soutien, c’est grâce à lui que je peux m’engager dans cette aventure.

Joyeux Noël à vous.

Soutenir

Copyright © 2020. Julien Rochedy. Tous Droits Réservés.
Site réalisé par Ak Web Solutions

[mc4wp_form id="449"]