Biographie

 

Julien Rochedy vient d’une famille de la petite classe moyenne en Ardèche, territoire de la France périphérique et rurale. Son père est aujourd’hui expert-comptable et sa mère est commerçante. Passionné par les sciences humaines (Histoire, philosophie, politique etc.), il se forme intellectuellement par ses lectures, ses voyages et ses rencontres, et devient l’une des figures de la jeune droite française.

Il obtient à l’Université Lyon III un master en Relations internationales. Son mémoire, demandé par son maitre de chaire pour agrémenter la section « les philosophes et les relations internationales » de l’Université, porte sur Nietzsche et l’Europe.

Il écrit son premier livre à l’âge de 20 ans (« Le Marteau », déclaration de guerre), puis un roman à l’âge de 22 ans (« Le Désœuvrement », non publié) puis un troisième petit essai (« L’Union Européenne contre l’Europe ») dans le cadre des élections européennes de 2014 et, cette même année, un essai sur l’équilibre à trouver entre la modernité et la tradition (« L’équilibre pour l’Occident »).

Tenté par une aventure politique, il devient le directeur national des jeunes du Front National pour la campagne présidentielle de 2012. Il démissionne en décembre 2014, déçu par la politique actuelle et le Front National, et ne voulant surtout pas devenir un politicien professionnel.

Il se lance ensuite dans plusieurs aventures entrepreneuriales dont certaines le mènent à travailler à l’international. Il voyage beaucoup durant ces années, dans toutes les parties du monde, incluant des pays en guerre (dont il tire des expériences, et, par exemple, des reportages comme en Syrie), et surtout en Europe, afin de nouer de profonds et nombreux liens avec des figures importantes de la droite « populiste » et conservatrice européenne.

Durant la saison 2016-2017, il anime, notamment sur TV Libertés, l’émission « Sécession » dans laquelle, avec Christopher Lannes, il essaie de réfléchir sur l’identité de la droite.

Il crée en juin 2018 l’Ecole Major, pour lutter contre la crise anthropologique à l’œuvre en Occident, et plus particulièrement contre l’hostilité postféministe à l’égard de la masculinité jugée sans réserve « toxique ». Major suscita évidemment de nombreuses réactions hostiles de la part du féminisme institutionnel et de ses relais médiatiques, mais également, et surtout, de nombreux soutiens chez les hommes et les femmes sceptiques à l’égard du « progrès » postmoderne, de plus en plus nombreux.

Il développe depuis ses activités en les tournant autour de formations intellectuelles sur des sujets indispensables, tout en développant sa propre philosophie (l’évolutisme) afin de préserver l’Europe et les européens de leur ruine.

 

 

Copyright © 2019. Julien Rochedy. Tous Droits Réservés.
Site réalisé par Ak Web Solutions

[mc4wp_form id="449"]